Posted on

Comment entretenir un sèche-linge ?

sèche-linge Siemens WT47W460FF

L’entretien du sèche-linge, comme toutes les autres machines, prolonge sa durée de vie et réduit la consommation d’énergie. Donc, il est primordial de lire la notice pour savoir comment installer, utiliser et nettoyer le sèche-linge.

L’entretien d’un sèche-linge à condensation est différent que celui d’un sèche-linge à évacuation car leurs principes de fonctionnement est différent.

Vidange du bac de récupération :

Pour les machines à condensation, on doit vider le bac de récupération d’eau après chaque utilisation. Un signal nous informe que le bac est plein. On doit s’assurer que la machine n’est pas inclinée, sinon le signal va indiquer que le réservoir est plein tandis que le n’est pas.

Certains modèles sont équipés par un tuyau d’évacuation. Donc, on n’a pas besoin de faire la vidange après chaque cycle.

Remarque : l’eau extrait du bac de condensation (puisqu’elle est distillée) peut être utilisée dans les fers à vapeur après élimination du déchet par un filtre.vidange bac sèche linge

Nettoyage du filtre :

Les peluches qui sont transportés dans l’air de séchage sont bloquées par un filtre. Pour garder sa performance on doit le nettoyer.

Nettoyage du condenseur :

On doit nettoyer le condenseur 1 ou 2 fois par mois ou après 5 ou 7 cycles. Le nombre dépend de la fréquence de l’utilisation et des consignes du fabricant. Donc il faut se référer à la notice pour le savoir.

Si le condenseur est bloqué par des peluches, l’efficacité du sèche-linge diminue et le temps de séchage et la consommation d’énergie augmentent.

Selon le modèle du sèche-linge, le condenseur peut être amovible ou fixe. Pour nettoyer ce dernier, on peut utiliser un aspirateur.

Pour nettoyer le condenseur amovible. On le retire de sa place(il faut suivre la notice). Premièrement, on le nettoie avec un chiffon doux et après avec de l’eau. On le laisse un moment pour sécher. Et Enfin, on le met dans sa place.

Certains modèles de sèche-linge ont des condenseurs autonettoyants. Donc on n’a pas besoin de les nettoyer (ils sont déjà inaccessibles).

Nettoyage de la sonde électronique :

Les sèche-linges électroniques sont équipés par une sonde qui détecte si le linge est sec ou non et arrête l’appareil s’il est sec. Si cette sonde est couverte par le calcaire le temps de séchage va devenir plus court ou plus long ce qui peut abimer le linge et augmenter la consommation d’énergie. Alors on doit la nettoyer.

Nettoyage du tambour :

On doit nettoyer la surface interne du tambour et puis la sécher avec un chiffon doux. N’utilisez pas des laines d’acier pour le nettoyage du tambour.

Nettoyage du panneau de commande :

On le nettoie à l’aide d’un chiffon humide et on le sèche par un chiffon doux. Il faut ne pas utiliser des produits de nettoyage pour meubles car ils peuvent causer la corrosion de la machine.

Nettoyage des fentes de circulation d’air :

Pour les nettoyer, on utilise un aspirateur pour enlever les peluches qui bloquent la circulation de l’air.

J’espère que ces conseils sont bénéfiques pour vous et pour vôtres sèche-linges.

Posted on

sèche-linge à condensation-Comparatif et guide d’achat

sèche-linge à condensationLe sèche-linge à condensation est le type de séche-linge le plus répandu sur le marché. Cet article est un guide pour ceux qui veulent acheter un nouveau sèche-linge à condensation. Il contient un tableau comparatif pour faciliter le choix entre cette panoplie de modèle.

 
ModèleBeko DC7132SElectrolux EDC20Candy GVC D10
Mode de fonctionnementà condensationà condensationà condensation
Type de chargementhublothublothublot
Programmationélectronique électroniqueélectronique
Capacité7 kg8 kg10 kg
Classe énergétique BBB
Consommation d’électricité 504 kWh/an560 kWh/an670 kWh/an
Niveau de bruit66 dB64 dB68 dB
PrixVoir le prixVoir le prixVoir le prix

Cette machine est appelée à condensation car elle condense la vapeur d’eau extraite du linge mouillé et récupère l’eau dans le bac de condensation.

Comment choisir le sèche-linge à condensation convenable à nos besoins ?

Pour bien choir le sèche-linge à condensation convenable, on doit prendre en considération plusieurs critères :

Principe de fonctionnement 

Il existe deux types de sèche-linge à condensation selon le principe de fonctionnement:

Un sèche-linge à condensation électronique

Il contient une sonde permettant de mesurer le taux d’humidité du linge et s’il est sec elle arrête le séchage.

Un sèche-linge à condensation mécanique

Pour ce type de machine on doit estimer le temps de séchage et régler le minuteur. Cette méthode n’est pas exacte : à la fin du cycle de séchage, le linge peut être humide ou trop sec. Ce qui n’est pas pratique, de plus on gaspille de l’énergie. On peut cependant apprendre à bien estimer le temps de séchage par essai et erreur et par un peu d’expérience. Ce type de machine n’est pas répandu dans le marché.

Type de chargment  

On peut aussi les classer selon le type de chargement:

Un sèche-linge à condensation top

On le charge par le linge par le dessus, sa largeur et à l’entour de 45 cm. Il est généralement de capacité de chargement limitée (6 kg de linge maximum). Il n’y a pas beaucoup de modèles de sèche-linge top vendus sur le marché donc le choix est restreint.

Un sèche-linge à condensation Hublot ou frontal

Sa porte s’ouvre par le devant sa largeur est de l’ordre de 65 cm. Il a une capacité de chargement plus importante que le sèche-linge à condensation top.

A cause de ses petites dimensions, certains disent que le sèche-linge top permet d’économiser plus d’espace. Mais je ne suis pas tout à fait d’accord car on peut gagner énormément d’espace en superposant un sèche-linge à condensation hublot sur une machine à laver à l’aide d’un kit de superposition. Ce qui n’est pas faisable avec un sèche-linge top.kit de superposition sèche-linge                                                                        Voir le Kit de superposition

Un autre avantage du kit de superposition c’est qu’on n’a pas besoin de se plier pour charger le linge (de même pour les modèles à chargement par le dessus).

Le sèche-linge à condensation n’a pas besoin d’une installation particulière (on n’a pas besoin que d’une prise électrique) est peut être placé dans n’importe quelle pièce de la maison. Mais la chambre dans laquelle se trouve la machine doit être bien aéré car il émet un peu d’humidité ; de plus, une bonne température ambiante dans l’emplacement de l’appareil permet d’avoir des bonnes performances.

 

 

La capacité de chargement

Elle varie souvent entre 6 et 10 kg. Le choix de la capacité du tambour du sèche-linge dépend de celui du lave-linge. Donc si on a une machine à laver de capacité 7 Kg, on achète un sèche-linge de capacité 7 kg…

On a trois catégories selon la capacité (à titre indicatif car ceci dépend des habitudes de vie, possibilité de séchage des couettes, fréquence d’utilisation…) :

  • 6 à 7 kg pour les couples sans enfants (pour le célibataire, s’il existe des machines de capacité inférieure à 6 kg c’est suffisant)
  • 8 à 9 kg pour les familles avec deux ou trois enfants
  • 10 kg et plus pour les grandes familles

La classe énergétique 

Elle s’étale sur une échelle allant de D vers A+++. A+++ est la plus efficace et D est la plus énergivore.

Un autre paramètre qui est en corrélation avec la classe énergétique est la consommation annuelle d’énergie. Elle est calculée à base de 160 cycles de séchage par an en programme standard (60°C). Donc elle peut être différente selon la fréquence de l’utilisation, la quantité et le type du linge et le programme de séchage choisi.

On doit choisir le sèche-linge qui a la meilleure classe énergétique et la consommation d’électricité la plus basse.

Le niveau sonore

Le sèche-linge peut être bruyant lors de son fonctionnement ce qui peut gêner l’utilisateur et déranger les autres membres de la famille et les voisins. Alors il faut choisir une machine silencieuse.

La durée de séchage 

Elle est exprimée en minutes et elle est déterminée pour le programme coton a pleine charge. Donc cette durée peut être différente en fonction du type et de la quantité du linge et du programme de séchage choisi.

Ces critères sont clairement présentés sur l’étiquette énergétique. Elle présente aussi la marque, le modèle et le type du sèche-linge : sèche-linge à condensation ou à évacuation   (le coin gauche en bas).étiquette énergétique d'un sèche linge à condensation

 
ModèleBeko DC7132SElectrolux EDC20Candy GVC D10
Mode de fonctionnementà condensationà condensationà condensation
Type de chargementhublothublothublot
Programmationélectronique électroniqueélectronique
Capacité7 kg8 kg10 kg
Classe énergétique BBB
Consommation d’électricité 504 kWh/an560 kWh/an670 kWh/an
Niveau de bruit66 dB64 dB68 dB
PrixVoir le prixVoir le prixVoir le prix

Les options d’un sèche-linge à condensation

L’eau condensée est récupérée dans un bac qui doit être vidé après chaque cycle de séchage. Une alarme nous avertit que le bac est plein. Dans d’autre modèles, on n’a pas besoin de vider le bac de condensation car l’eau est vidangée par un tuyau d’évacuation (généralement dans les sèche-linge à condensation haut de gamme).

On doit nettoyer le condenseur pour assurer un bon fonctionnement de la machine. Mais il y a des sèche-linge à condensation avec un condenseur autonettoyant. Ce qui facilite la tâche.

La fonction « départ différé » permet de programmer le démarrage du sèche-linge pendant les heures creuses d’EDF. Pour l’utiliser, on met le linge dans le tambour, on choisit le programme de séchage selon la quantité du linge et du type de textile et enfin on appuie sur le bouton de départ différé.

Dans certains modèles, il une fonction qui s’appelle « fin différé ». Au lieu de programmer l’heure de départ de séchage, on indique à la machine l’heure de la fin. Et elle va calculer l’heure de départ en fonction du programme de séchage, la quantité du linge…

Quelques sèche-linge à condensation ont le programme « prêt à repasser » qui permet de laisser le linge un peu humide pour faciliter le repassage.

Cycle fraicheur qui permet d’éliminer les odeurs des vêtements. Cela peut être utile pour les vêtements renfermé pour une longue durée dans le placard.

Il y a des dizaines d’autres fonctionnalités comme l’éclairage du tambour, voyant réservoir plein, voyant entretien du filtre…

L’installation d’un sèche-linge à condensation

Le sèche-linge à condensation n’a pas besoin d’une installation particulière. Et il peut être placé dans n’importe quelle pièce de la maison.

On doit s’assurer que la chambre est bien aérée car le sèche-linge à condensation émet de l’humidité et sa performance dépend étroitement de la température de l’air ambiant.

Le sol sous la machine doit être plat. Sinon On règle les pieds du sèche-linge à condensation pour qu’il soit stable (ou on met des cales). Ceci est important pour son bon fonctionnement car le voyant de bac plein peut indiquer qu’il est plein alors qu’il ne l’est pas (Il a le même principe de fonctionnement  que le flotteur d’un chasse d’eau). Si le voyant de bac de condensation est plein, l’appareil ne démarre pas.

Si on n’a pas suffisamment espace et si le sèche-linge à condensation est hublot on peut le placer sur un lave-linge à l’aide d’un kit de superposition. Certains de ces dispositifs ont une tablette coulissante sur laquelle on peut mettre le linge.

Le sèche-linge à condensation doit être branché à une prise électrique reliée à la terre et il faut éviter l’utilisation des multiprises et des rallonges. Il faut s’assurer que le cordon d’alimentation n’est pas endommagé (ou sous l’un des pieds de la machine). Sinon, on demande à un technicien qualifié de le changer.

Utilisation d’un sèche-linge à condensation

Une bonne utilisation du sèche-linge à condensation (et de tous les appareils) permet de prolonger sa durée de vie et de réduire la consommation de l’énergie.

Pour ce faire, On doit obligatoirement lire la notice fournie par le constructeur. Car la garantie ne prend pas en charge une panne causée par la mauvaise utilisation de la machine.

Il ne faut pas mélanger différents types de linge (coton, laine, synthétique…). Car chaque type de textile a une température et une durée de séchage qui lui convient.

Bien essorez le linge dans la machine à laver avant de le mettre dans le sèche-linge à condensation. Ceci permet de réduire le temps de séchage.

Il faut lire les étiquettes d’entretien de vêtement et de choisir le programme de séchage adéquat.Étiquette_de_vêtement_sèche-linge

On doit vidanger le bac de récupération d’eau après chaque utilisation. Il y a certains types de sèche-linge à condensation avec un tuyau d’évacuation. Dans ce cas, On il n’y a pas de bac de condensation à vider (c’est plus confortable).

On doit nettoyer le filtre à peluches.

Le nettoyage du condenseur doit être fait une ou deux fois par mois, ou après cinq à sept utilisations de l’appareil. Certains sèche-linge à condensation ont un filtre autonettoyant.

Le filtre peut être amovible ou fixe. Le nettoyage se fait manuellement et par de l’eau dans le premier cas et se fait par un aspirateur dans le deuxième cas.

Certains types de sèche-linge à condensation sont équipés par une sonde qui permet d’arrêter le séchage si le linge est sec. On doit la nettoyer pour garder son efficacité.

C’est la fin de cet article. J’espère qu’il est utile. N’oubliez pas de le partager sur Facebook, Twitter, Pinterest…

Posted on

Lave-linge séchant : les avantages et les inconvénients

 

lave-linge séchantLe lave-linge séchant est la combinaison entre un sèche-linge et un lave-linge. Un seul appareil qui fait les deux taches. Ceci parait, du premier coup, génial. Dans cet article, on va discuter les avantages et les inconvénients d’une telle machine. Ce qui nous permet de prendre la bonne décision avant d’acheter un lave-linge séchant ou un sèche-linge et une machine à laver séparés.

Les inconvénients d’un lave-linge séchant :

La capacité d’un lave-linge séchant :

Le lave-linge séchant permet de laver et de sécher le linge dans une seule machine. Mais la capacité de séchage est inférieure à celle de lavage (la capacité de séchage est plus ou moins la moitié de la capacité de lavage). Donc pour utiliser le lave-linge séchant on a deux possibilités : soit on retire une partie du linge lavé et on le sèche en deux fois, soit on commence dès le début par laver une quantité du linge correspondante à celle de la capacité maximale de séchage.

Ce qui n’est pas pratique. De plus, pour le deuxième cas (linge demi-charge), on consomme plus d’énergie pour le même volume de linge.

Certains modèles contiennent le programme « enchainé » qui déclenche le séchage directement après le lavage. Donc on doit respecter dès le début la charge maximale de séchage puisqu’on ne peut pas retirer une partie du linge lavé avant le démarrage du séchage.

La consommation d’un lave-linge séchant :

Pour sécher le linge, le lave-linge séchant utilise de l’eau tandis que le sèche-linge classique utilise l’air ambiant. C’est pourquoi il consomme beaucoup d’eau. Et certains modèles peuvent consommer jusqu’à 5 litres d’eau pour sécher seulement 1 kg de coton. Ce qui est énorme.

L’humidité du linge est extraite par l’air chaud soufflé à l’intérieur du tambour. Puis la vapeur d’eau est condensée par refroidissement avec de l’air ambiant pour le sèche-linge classique et par de l’eau pour le lave-linge séchant.

Il faut choisir une machine à laver séchante ayant une vitesse d’essorage assez élevée pour réduire au maximum le temps de séchage et par conséquent l’énergie consommée.

Le séchage dans cet appareil hybride prend plus de temps qu’un sèche-linge normal. C’est normal car un appareil 2 en 1 est souvent moins performant que les deux appareils séparés.

Le lave-linge séchant est aussi gourmand en électricité puisqu’il a deux résistances chauffantes : une pour chauffer l’eau utilisée pour le lavage et l’autre pour sécher le linge.

Pour résoudre ce problème, certaines firmes de l’électroménager ont fabriqué un lave-linge séchant utilisant une pompe à chaleur au lieu d’une résistance chauffante ce qui permet de réduire considérablement l’énergie consommée.

Les avantages d’un lave-linge séchant :

Pour le sèche-linge à condensation normal, on doit vidanger le bac de condensation après chaque cycle. Mais pour le lave-linge séchant l’eau extraite du linge séché est évacuée par le même tuyau d’évacuation de l’eau de lavage. Mais ce n’est pas vraiment un avantage, car certains modèles de sèche-linge à condensation standard sont équipés par un tuyau d’évacuation.

Un autre « avantage » du lave-linge séchant est le gain de l’espace. Certains pensent qu’il permet de gagner de la place puisqu’on a une machine au lieu de deux. Mais je ne suis pas tout à fait d’accord car un sèche-linge peut être placé sur une machine à laver à l’aide d’un kit de superposition. Ce qui permet de gagner de l’espace.

Mais dans certains cas (voir l’image ce dessous) on n’a pas de l’espace ni en dessus ni à côté de la machine à laver, Choisir un lave-linge séchant pour avoir plus d’espace peut être intéressant.machine à laver encastrable

Un seul branchement à l’électricité et l’eau (entrée et évacuation)

Après la présentation des avantages et des inconvénients d’un lave-linge séchant, c’est le temps de décider. Est-ce-que nous allons acheter un lave-linge et un sèche-linge séparés ? Dans ce cas, voici mon guide d’achat de machine à laver et mon guide d’achat de sèche-linge qui explique les critères à prendre en considération avant d’acheter.

Et si on veut acheter un lave-linge séchant, voici un petit guide d’achat.

Le lave-linge séchant peut être à chargement par le devant, on dit qu’il est frontal ou hublot. Ou il peut être à chargement par le dessus, il est appelé top. S’il est hublot sa largeur est de l’ordre de 60 cm et s’il est top sa largeur est à l’entour de 45 cm. Donc le top permet de gagner plus d’espace mais sa capacité de chargement est souvent limitée.

Le séchage peut être manuel (mécanique) ou électronique. Dans le premier cas, on estime le temps de séchage et on règle le minuteur. Donc le temps de séchage ne sera pas précis et l’on apprend par tâtonnement et par expérience. Cette méthode n’est pas pratique. Et en cas d’excès de séchage, on gaspille de l’énergie et on peut endommager le linge.

Pour le séchage électronique, l’appareil est doté par une sonde qui mesure l’humidité à l’intérieur du tambour et arrête le cycle si le linge est sec. Ceci permet d’économiser l’énergie et de préserver le linge.

Si on choisit le programme « prêt à repasser », la sonde va arrêter le cycle un plus tôt. Donc le linge sortira un peu humide et le repassage sera facile.

Un critère important à prendre à considération est la classe énergétique. Car on ne veut pas une machine énergivore ou qui consomme beaucoup d’eau. La classe énergétique s’étale sur une échelle allant de G (énergivore) à A (économique). Pour le lave-linge séchant, on trouve la classe énergétique, la classe de lavage et la classe d’efficacité d’essorage.

On doit aussi penser à la capacité de lavage et de séchage qui ne sont pas les mêmes. La capacité de séchage est toujours inférieure à celle de lavage.

On doit choisir un lave-linge séchant silencieux et en particulier en essorage car on ne veut pas déranger les membres de la famille et les voisins.

Ces critères sont présentés sur l’étiquette énergétique.

J’espère que tout est clair maintenant. Vous avez les avantages et les inconvénients d’un lave-linge séchant. Et vous pouvez maintenant prendre la décision et choisir entre un sèche-linge et une machine à laver séparé ou un appareil 2 en 1.

Vous pouvez consulter les articles parlant de l’installation et de l’entretien du lave-linge et du sèche-linge.